Maziwisa Global 

Global Development Advisors & Investors

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES GOUVERNEMENTS AFRICAINS POUR L'INTEGRATION DE LA REDEVABILITE DANS LA PLANIFICATION NATIONALE DU DEVELOPPEMENT

UNITED NATIONS

ECONOMIC COMMISSION FOR AFRICA (UNECA)

MACROECONOMICS AND GOVERNANCE DIVISION

I. CONTEXTE
La transformation économique de l’Afrique nécessite que les Etats utilisent un cadre de développement complet pour articuler, planifier et mettre en œuvre des politiques quiproduisent des résultats optimaux, tout en utilisant la répartition la plus efficace des ressources. Les autres attributs nécessaires à la réalisation d’une économie ransformatrice comprennent la capacité institutionnelle, la collaboration intersectorielle ainsi que des processus transparents d’élaboration des politiques qui permettent la participation totale des principaux intervenants, y compris le secteur privé et les organisations civiles. Il est crucial que les Etats pratiquent la bonne gouvernance afin d’obtenir la légitimité nécessaire pour mobiliser toutes les parties prenantes autour d’un cadre de développement national y compris des visions et des objectifs de développement nationaux à court et à long terme. Ici, le défi essentiel de la planification est de trouver des moyens de promouvoir les deux elations de la redevabilité —“descendante”, qui consiste en la Redevabilité des échelons supérieurs du gouvernement vers les populations et les parties prenantes, pour répondre
aux besoins “locaux”, et “ascendante” qui est la redevabilité des paliers inférieurs de gouvernements vers les instances supérieures afin de mettre en œuvre et de suivre les visions et les objectifs nationaux en matière de développement. Cela commence par le fait de relever les défis existants dans les Institutions Nationales de Planification (INP) et celles chargées de la Statistique, en particulier les défis de capacités, dans l’accomplissement de leurs obligations dans le cadre de leurs mandats. De nombreuses Institutions Nationales de Planification et de la Statistique en Afrique sont aujourd’hui confrontés à des problèmes de capacité dans la planification et la mise en œuvre des visions et des objectifs de développement ainsi que dans l’élaboration de systèmes efficaces de suivi et d’évaluation qui alimentent les processus d’élaboration des politiques. L’efficacité des systèmes nationaux de planification dépend en grande partie de la qualité et de la disponibilité des données; et pourtant, comme les INP, les Offices Nationaux de Statistique (ONS) sont souvent limités dans leur capacité de collecter, de compiler, d’utiliser et de publier des données probantes. La collecte et la diffusion inadéquates dedonnées de qualité dans de nombreux pays Africains sont encore aggravées, dans beaucoup de cas, par l’absence d’un cadre clair pouvant guider la collecte de données, et une coordination limitée entre les différentes parties prenantes. Par conséquent, le calcul,l’évaluation, la mise à jour, et la désagrégation des statistiques fondamentales liées à d’importants critères de développement tels que la croissance économique, la pauvreté,
les impôts, le commerce, les naissances, les décès, etc... demeurent faibles et, en fin de compte, cette faiblesse entrave la conception et la mise en œuvre de processus de planification du développement économiquement transformateur et durable.

Un autre défi auquel est confronté les ONS concerne la collecte de données exactes en temps réel, ce qui est essentiel pour les décideurs afin de pouvoir prioriser et adopter de meilleures politiques et afin que les citoyens puissent tenir leurs gouvernements responsables de leurs actes.


Dans ce contexte, et dans le cadre de la 10eme tranche du projet du Compte de développement des Nations Unies, financé par l'ONU-DESA, la CEA a collaboré avec lespays pilotes pour la mise en œuvre du projet sur le « Renforcement des capacités des gouvernements Africains à intégrer la redevabilité dans le développement national », qui vise, entre autres, à relever les défis de capacité des INP et des ONS dans les cinq pays pilotes suivants : le Bénin, le Cameroun, l'Égypte, le Kenya et la Zambie. Le projet est composé de 4 phases:

o Pour la première phase, deux études techniques ont été menées dans chaque pays pilote afin d'évaluer l'état de lieu des systèmes de planification et de
statistiques dans chaque pays. Ces études ont été menées en collaboration avec les Directions de la Planification et de la Statistique de chaque pays.
Chaque étude a analysé la Force, la Faiblesse, les Opportunités et les Menaces de chaque secteur (Planification et Statistiques), et a conduit à un ensemble de
recommandations pour une meilleure intégration du cadre de redevabilité dans chaque pays. Il est important de noter que ces études techniques ont été
examinées plus en détail lors des ateliers de validation tenus dans tous les pays pilotes qui ont vu la participation des institutions nationales, des experts, des
décideurs, des partenaires internationaux, le secteur privé et la société civile.

o Dans la deuxième phase, une stratégie nationale d'intégration de la redevabilité dans la planification nationale du développement a été élaborée en collaboration
avec chaque pays, sur la base des résultats des études techniques. En outre, au cours de cette phase, une réunion intergouvernementale d’évaluation par les
pairs, composé d'experts nationaux des 5 pays pilotes ainsi que d'autres parties prenantes concernées, a été organisé pour évaluer et valider les cinq stratégies
nationales et formuler des recommandations finales afin de faciliter la mise en œuvre des stratégies nationales proposées. 


o La troisième phase du projet consiste à travailler avec chaque gouvernement pour mettre en œuvre des programmes de formations afin de combler les défis en
matière de capacité identifiés dans les stratégies nationales.

o La quatrième et dernière phase du projet consistera en une évaluation de fin de projet par un expert indépendant. 

II. OBJECTIFS DES FORMATIONS
L'objectif principal des formations sera d'améliorer la capacité technique des agents de planification et de statistiques des États membres dans la mise en œuvre des stratégies nationales d'intégration de la Redevabilité dans la planification nationale qui ont été élaborées dans le cadre de ce projet.

Les objectifs précis visent à adresser les défis de capacité révélés au cours des études de cas pour chaque pays pilote. 


III. RESULTATS ATTENDUS
Il y a deux résultats attendus afin d’atteindre l'objectif global :

 Le renforcement de la capacité des institutions nationales de planification dans les cinq pays africains à élaborer, adopter et mettre en œuvre une stratégie
nationale d'intégration des cadres de Redevabilité.

 Le Renforcement des capacités des institutions statistiques nationales dans les cinq pays africains à collecter, compiler, produire et utiliser des données pour
suivre et évaluer l'intégration des cadres de redevabilité et de l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes dans les processus de planification. 

IV. PARTICIPANTS
Il est attendu que les formations nationales visant à intégrer la Redevabilité dans la planification du développement dans chaque pays pilote impliqueront environ 35
participants, y compris les:

o Agents de Planification de chaque pays pilote;
o Agents de Statistiques de chaque pays pilote; 
o Partenaires Impliqués;
o Organisations de la Société Civile concernées ;
o Organisations du Secteur Prive Concernées. 

A la CEA, la coordination sera faite par la Division de la Macroéconomie et de la
Gouvernance (MGD). Le point focale est le Prof. Sylvain BOKO, Conseiller Régional
Principal (Planification du Développement). Email: sylvainb@un.org ; Tel: +251-11-544-
5058; Cell: +251-94-025-6882


Directives à l’intention des partenaires de la CEA/ONU

L'élaboration et la mise en œuvre de l'intégration des cadres de responsabilisation et d'élaboration de politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale sont des processus qui requièrent l'identification des problèmes fondamentaux auxquels un pays est confronté, de définir des objectifs clairs permettant de résoudre ces problèmes et de traduire ces objectifs en actions spécifiques. Cette boîte à outils est conçue pour la préparation, la mise en œuvre, le suivi, le rapportage et l'évaluation des stratégies d'intégration des cadres de responsabilisation et d'élaboration de politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale. Il est conçu pour soutenir les gouvernements, les institutions de la statistique et de la planification du développement responsables de l'atteinte les cibles de l'Objectif de Développement durable 16. La boîte à outils fournit des informations et des conseils pratiques, ainsi que des outils faciles à utiliser pour les acteurs de l'élaboration et de la mise en œuvre de stratégies sectorielles. Chenjerai Victor Maziwsa, consultant en stratégie internationale, a conçu et promu cette boite à outils en rassemblant, examinant et compilant des leçons apprises, des recommandations, des conseils et des outils

Structure de la boîte à outils


La boîte à outils comprend 5 sections, à savoir:

  • Section 1: OUTIL DE PRIORISATION: Cette section décrit le cadre de priorisation et les étapes nécessaires pour évaluer, examiner, définir la portée, prioriser et convenir des questions fondamentales d’un ensemble de stratégies envisagées pour l’intégration des cadres de responsabilisation et d’élaboration de politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale.
  • Section 2: LES INDICATEURS: La liste d’indicateurs vise à de fournir aux concepteurs de stratégies pour l’intégration des cadres de responsabilisation et d’élaboration de politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale matière à réflexion sur les indicateurs à utiliser en rapport avec les objectifs envisagés pour leurs stratégies.
  • Section 3: OUTILS DE PLANIFICATION DES ACTIONS : Le but de cette section est de fournir des outils didactiques et des formulaires pour la présentation des actions clés des stratégies d'intégration des cadres de responsabilisation et d’élaboration des politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale.
  • Section 4: TABLEAUX DE COÛTS - Calcul du coût des actions et activités et enfin,
  • Section 5: OUTILS DE SUIVI, RÉDACTION DES RAPPORTS ET ÉVALUATION: L'objectif de cette section est de fournir un outil et modèle d’apprentissage sur la création et le fonctionnement du système de suivi, de rapportage et d'évaluation pour la présentation des actions clés - stratégies d'intégration des cadres de responsabilisation et d’élaboration de politiques fondées sur les faits dans les processus de planification nationale.

Avantages de l'utilisation de la boîte à outils


Cette boîte à outils constitue une plateforme conjointe d'harmonisation et une approche cohérente de production et d’utilisation des statistiques dans la planification du développement aux niveaux national, régional et continental, dans le strict respect des normes et des meilleures pratiques internationales en la matière.


En cas de suggestions pour une amélioration, de commentaires, de questions ou de demande d’assistance ou pour plus d’informations, prière nous contacter ici